HATHA YOGA : un Yoga pour retrouver et conserver la forme


YOGA / samedi, juin 29th, 2019

Pratique indienne millénaire, le Hatha Yoga est le yoga postural traditionnel. C’est aujourd’hui la forme de yoga la plus pratiquée en Occident, même si le Vinyasa ou l’Ashtanga ( formes plus dynamiques ) font de plus en plus d’adeptes. Le Hatha que je vous propose est une pratique douce qui se veut accessible à tous.

En sanskrit “Ha” signifie soleil et «tha» signifie lune ; le terme “Yoga”, quand à lui, se traduit le plus communément par union. On peut ainsi voir le Hatha Yoga, comme une recherche d’équilibre : union de la lune et du soleil, du chaud et du froid, du yin et du yang et donc union entre le corps et l’esprit. Trouver enfin l’harmonie entre le corps, le cœur et l’esprit !

Contrairement aux Yogas modernes dynamiques, qui travaillent sur l’alternance de contractions et de relâchement musculaires en mouvement, le Hatha est plutôt statique et travaille sur les étirements. Les postures sont maintenues, parfois pendant plusieurs minutes, ce qui laisse le temps au corps de se détendre complètement, de lâcher prise. On apprend donc au corps à se relâcher dans la tension. Un vrai travail de reprogrammation de notre cerveau dans le rapport à la douleur. C’est pourquoi le Yoga est excellent pour apprendre à gérer les problèmes de dos, les douleurs chroniques, et tant d’autres... Et tout ça, toujours en douceur, sans brusquer le corps.

LES BIENFAITS

On ne compte plus aujourd’hui les nombreuses études qui démontrent les bienfaits du Yoga. Ce yoga complet, procure des bienfaits qui sont à la fois physiques, mentaux et émotionnels :

  •  Il améliore la souplesse et la tonicité musculaire : ce qui permet de gagner en mobilité dans la vie quotidienne, de bouger plus facilement, et ainsi d’être moins fatigué et plus dynamique.
  • Il stimule et fortifie les différents systèmes de notre corps (cardiovasculaire, circulatoire, nerveux, lymphatique, immunitaire, musculaire, squelettique, endocrinien). Prenons l’exemple de la torsion. Cette posture très simple, allonge la colonne vertébrale et améliore grandement la digestion et la détoxification des organes : en réalisant cette torsion de la colonne vertébrale, à droite, puis, à gauche, on « essore » littéralement nos organes comme un gant de toilette. Par ces mouvements simples, on aide notre corps un peu rouillé ou fatigué à faire son job !

Les bénéfices des torsions sont multiples : elles détendent les tensions dorsales, assouplissent la colonne vertébrale, activent la circulation sanguine, stimulent la digestion et procurent détente en rééquilibrant le système nerveux. C’est donc une posture essentielle que l’on retrouve dans quasiment tous les types de yoga.

  • Il diminue les problèmes de dos, souvent lié au manque d’activités physiques du à notre mode de vie moderne sédentaire. Le yoga, à travers différentes postures, mobilise tout le corps et fait travailler en douceur toute la colonne vertébrale. C’est donc un excellent remède contre de nombreuses douleurs chroniques.
  • Il lutte contre le stress [ et par les temps qui courent, ca n’est pas du luxe! ]. Les concepts de yoga et de concentration sont très liés : quand on se concentre sur son souffle, sur une posture, sur un travail d’équilibre, on concentre ses pensées sur cette action, et on réduit ainsi le flot de pensée de notre cerveau fougueux ; ce qui a pour effet d’apaiser notre mental. La concentration évite les ruminations sur des pensées négatives, en se focalisant sur le moment présent. Etre en pleine conscience de ce que je suis en train de faire. Ce travail méditatif est donc un merveilleux outils pour apprendre à gérer son stress et ses émotions en général.

Précautions

Attention, même si le Hatha Yoga est une pratique douce, comme toute activité physique, il ne faut pas négliger les risques de blessures.  Donc premièrement : toujours réaliser des échauffements avant d’entrer dans une posture. Chauffer ses muscles est essentiel avant de procéder à des étirements. Et deuxièmement : toujours réaliser des mouvements lents et en conscience ( en restant à l’écoute du bon alignement du corps ). Et surtout ne jamais forcer ! Ecoutez votre corps, il sait s’exprimer quand on atteint ses limites. Le yoga ne doit pas être une expérience douloureuse. Si vous avez mal, c’est que vous êtes allés trop loin dans l’étirement. Relâcher donc lentement la tension, et respirer lentement et profondément.

En cas de doute, n’hésitez pas à poser des questions à votre médecin traitant. Il connait votre état de santé général et est donc bien placé pour vous orienter dans votre pratique et vous conseiller sur les positions à éviter, si pathologie il y a (par exemple, les personnes atteintes de glaucome doivent éviter de rester dans la position tête en bas trop longtemps).


Régularité

Un dernier mot sur l’importance de la régularité. Le corps humain est une machine complexe dont il faut sans cesse s’occuper. Pour que la pratique soit efficace, il faut qu’elle soit régulière. Il y a tout un tas de phénomènes physiques tels que la mémoire musculaire, la plasticité neuronale dans le cerveau ou encore les phénomènes d’anticipation qui démontrent que plus l’on pratique, plus le corps se prépare à la pratique et gagne en souplesse, en endurance et en sérénité.